Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de bricetcroc
  • Le blog de bricetcroc
  • : Nous sommes un groupe d'amis à Grenoble qui souhaite partager sa passion pour les plaisirs culinaires, les loisirs créatifs dont l'encadrement, le bricolage et le cartonnage, mais aussi le jardinage en passant par de nombreux trucs et astuces du quotidien.
  • Contact

Vous Cherchez Une Recette ?

Actualités

VISITEURS CHEZ BRICETCROC EN CE MOMENT

Bonne journée à vous,

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

On va vous faire une confidence : on adore les commentaires !!!
Alors faites nous plaisir et laissez nous un petit message  sous les articles que vous aimez...
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 05:00

Tarte-meringuee.jpg 

 

Dans le cadre de notre atelier cuisine c'est chez notre collègue Laurence que nous avons réalisé cette superbe et délicieuse tarte meringuée au citron d'après la recette de Cyril Lignac.  

  Il nous faut pour un moule de 30 cm ce qui représente 8 parts correctes, où 6 grosses pour des gourmands ! :

Pour la pâte :

                     - 100 g de farine

                     -   60 g  de sucre glace

                     -   20 g de poudre d'amande

                     -   75 g de beurre

                     -      1 pincéede sel

                     -       1 jaune d'oeuf.

Pour la crème au citron :

                      -       2 oeufs

                      - 110 g de sucre semoule

                      -    15 g de zestes de citron

                      -      9 cl de jus de citron

                      -      1 g de gelatine (1/2 feuille)

                      - 170 g de beurre (mou).

Pour la meringue :

                      -     3 blancs d'oeufs

                      -      1 pincée de sel

                      -  150 g de sucre glace.

 

  Réalisation :

1/ La pâte : Mélanger les ingrédients cités dans le bol d'un robot, mixer rapidement et ajouter en dernier le jaune d'oeuf jusqu'à consistance d'une pâte à étaler. Etaler cette pâte à la forme du moule, entre deux feuilles de papier sulfurisé , la laisser reposer 30 mm au frais et la disposer dans le moule. La faire cuire 10 à 15 mm à blanc en ayant eu la précaution de la piquer à la fourchette auparavant, lorsqu'elle est dorée, la sortir et la laisser refroidir.

2/ La crème au citron : dans une casserole mélanger les oeufs, le sucre semoule, les zestes et le jus de citron, porter à ébullition et passer au chinois. Lorsque cette préparation est tiède ajouter la gélatine puis le beurre mou. Mixer le tout afin d'obtenir une texture crémeuse. Etaler cette crème sur le fond de tarte.

3/ La meringue : Mettre le four à 220 ° (th. 7) pendant que vous monterez les blancs en neige avec la pincée de sel. Ajouter le sucre glace en trois fois en fouettant rapidement jusqu'à obtention des blancs très fermes. Etaler la meringue à la poche à douille lisse pour une disposition enspirale agréable à l'oeil ! 

 

                                                        Voilà votre tarte prête à être enfournée 8 mm et...... à être dégustée après refroidissement bien sûr !

 

Tarte-meringuee--portion-copie-2.jpg                                        Andrée pour l'équipe !

Repost 0
Published by BRICETCROC - dans Côté cuisine
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 05:00

Bricetcroc participe pour la deuxième fois au Foodcamp de Grenoble le 5 février.

banniere_foodcamp_grenoble_2012.jpg

Voous restez dubitatifs ? Alors je vous explique...

Il s'agit d'une rencontre conviviale entre amoureux des plaisirs de la bouche...Foodcamp vous propose de parler avec des chefs, de participer à des ateliers autour du chocolat, de l'oenologie, la pâtisserie, la photographie culinaire...Un co-lunch aura lieu où ceux qui le souhaitent préparerons quelques mets à déguster ensemble à midi. Et un challenge autour d'un panier surprise pimentera la journée pour les inscrits à cette compétition culinaire.

Je vous invite à voir plus en détails le descriptif ici...Alors habitants de Grenoble et des environs, blogueur ou pas, curieux et gourmands, je vous y attends, sans oublier mes copines de l'atelier de St Paul !

J'ai participé à la première édition et je suis très heureuse de renouveler l'expérience avec les amies rencontrées en juin dernier.

La seule obligation est de s'inscrire au préalable sur le site...http://foodcampgrenoble.wordpress.com

Janet

Repost 0
Published by BRICETCROC - dans Côté cuisine
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 05:00

Voici la recette revisitée de Brice Morvent, sur 100% Mag. J'ai essayé de refaire ce classique sans notes et sans avoir trouvé la trace de sa recette sur le net. A vous de l'aménager à votre sauce

hachis

Ingrédients

- 6 ou 7 pommes de terre charlotte ou mona lisa

- 1/2 l de lait

- une gousse d'ail

- un oignon

- 500 g de viande hachée (l'idéal serait un mélange de boeuf et de veau ou poulet)

- un jaune d'oeuf

- 100 g de parmesan

- deux tomates épluchées

- sel, poivre, muscade

- 100 g de beurre

- parmesan, gruyère

 

Faire cuire les pommes de terre avec le lait et la même quantité en eau, la gousse d'ail et un tour de moulin de muscade, sel, poivre.

Epplucher les tomates et l'oignon et les émincer. Faire revenir l'oignon dans un mélange de beurre et huile, puis rajouter les tomates. 

Ensuite rajouter la viande, et faire revenir quelques instants mais sans pour autant cuire complètement, rajouter le jaune d'oeuf et du parmesan. Réserver.

Quand les pommes de terre sont fondantes, les écraser à la fourchette ou au presse-purée et rajouter quelques cuillères à soupe du mélange eau+lait de cuisson. Rajouter le beurre et mélanger.

Faire le montage dans un plat familial ou un cercle ou une cocotte individuelle : d'abord le mélange viande, puis, la purée et (facultatif) le gruyère.

Réserver au chaud avant de servir.

Dégustez

hachis2

Janet

N'oubliez pas de voter pour nous

blogsculinaires2012

Repost 0
Published by BRICETCROC - dans Côté cuisine
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 08:00

Nous participons à un Tour en Cuisine pour débuter l'année et félicitons au passage l'instigatrice avisée de ce jeu.

Ban 468 60

Nous avons eu l'honneur de piocher une recette chez Diane. Notre oeil gourmand s'est attardé longuement sur cette recette de mousse au nutella.

mousse-nutella-8392-copie-1.jpg

Nous vous la présentons telle quelle et telle que nous l'avons dégustée amoureusement : 

Ingrédients :

- 15 cl crème liquide très fraiche

- 3 cuillères à soupe de nutella

mousse-nutella-8394.jpg

 

Préparation :

1/ Disposer au congélateur la crème fraiche ainsi que le récipient avec lequel vous monterez la chantilly environ 20 à 30 min.

2/ Monter la crème en chantilly sans ajouter de sucre le nutella est déjà sucré

3/ Faire fondre au micro-ondes le nutella pour le liquéfier

4/ Mélanger le nutella à la chantilly

5/ Réserver quelques heures au frais

6/ Déguster


C'est tellement simple mais il fallait y penser. Maintenant c'est au tour de Véro de trouver son bonheur chez nous.


Nous en profitons pour vous adresser à tous chers lecteurs et amis, nos voeux les plus sincères pour cette nouvelle année : que les surprises soient bonnes et agréables pour vous et votre famille.

Nous vous embrassons.


mousse-nutella-8396.jpg

 

les bricetcroquettes


 

Repost 0
Published by BRICETCROC - dans Côté cuisine
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 05:06

                                    06-avril-2011-013.jpg

 

    A l'approche des fêtes de Noël voici une recette traditionnelle de la bûche !  vieille recette transmise par ma Grand-mère et qui a pour originalité de ne pas être écoeurante, surtout après un repas de fête : la crème est légère car confectionnée avec peu de beurre.

 

La préparation se fait en trois temps :


1/ La crème de décoration : à préparer la veille et à tenir au frais. Pour cela il faut :

- 200 gramme de bon chocolat à dessert

- 125 grammes de beurre fondu

-  400 grammes de châtaignes pelées (en bocal ou boite)

-     20 grammes de sucre vanillé

-       5 oeufs frais.

Mêler le beurre et le chocolat fondus, réserver et laisser tiédir ; pendant ce temps séparer les blancs des jaunes d'oeufs et monter les blancs en neige. Délayer un à un les jaunes d'oeufs au beaurre-chocolat tiédi, ajouter le sucre vanillé et les châtaignes écrasées en purée. Bien mélanger cette préparation puis rajouter délicatement les blancs en neige pour alléger la crème.

     Le lendemain... sortir la crème du réfrigérateur avant d'attaquer le biscuit ...

 

2/ Le biscruit à rouler :

-    4 oeufs

- 100 grammes de sucre din en poudre

-   50 grammes de fécule

-   50 grammes de farine.

   Séparer les blancs des jaunes d'oeufs puis travailler les jaunes avec le sucre pendant 10 mm afin d'obtenir une pâte blanchâtre, ajouter la fécule, la farine et progressivement les blancs préalablement montés en neige. Beurrer une plaque rectangulaire allant au four, y étaler cette pâte à biscuit en veillant à bien la répartir.

Mettre au four préchauffé à 170°, gradin du milieu, pendant 10 minutes en surveillant : le biscuit doit être légèrement doré. Sortir du four et retourner la plaque sur un linge propre et mouillé, rouler le biscuit dans le linge et attendre qu'il soit tiède pour le dérouler.

Une fois déroulé, humecter légèrement de rhum brun et de quelques gouttes d'eau, enduire d'une fine couche de crème puis rouler à nouveau (cette fois sans le torchon !), c'est le corps de la future bûche ! Réserver au réfrigérateur emballé dans un film.

 

3/ La décoration :

 

                                 4ee121ca321ec-text.jpg       Disposer le corps de bûche sur son plat de service, couper les deux extrémités en biais, poser ces deux triangles alternativement de part et d'autre sur la bûche pour simuler les branches coupées, étaler la crème de préparation jusqu'à ce que l'on ne voit plus le biscuit.

   A l'aide d'une fourchette faire des stries en cercle sur les deux extrémités et sur les branches coupées pour imiter la coupe du bois puis dans la longueur en ondulant sans régularité pour imiter l'écorce. Nettoyer les bords du plat et décorer avec des miniatures.

 

Conseil :  Ce dessert de Noël se dégustera parfaitement accompagné d'une bonne Clairette de Die, à boire avec modération biensûr !

 

                                                        JOYEUX NOEL et BON APPETIT ! 

 

                       Bernard

Repost 0
Published by BRICETCROC - dans Côté cuisine
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 05:00

        Terrine-de-foie-de-lapin-Maryvonne.jpg 

            Je pense que vous avez aimé ma terrine le 6 décembre 2011 lors de notre repas de Noël car vous m'avez réclamé la recette, et il n'est resté qu'un petit peu de gelée ! 

           Vous me connaissez, je ne peux pas suivre une recette, il faut toujours que j'y mette ma touche personnelle, sauf en pâtisserie, car comme je ne suis absolument pas sucre, mon imagination ne joue pas.

            Il faudra prévoir de laisser macérer la préparation pendant une nuit. Ensuite la cuire deux jours avant le jour J.

            Ingrédients :

            1 foie de lapin ou 1 tranche de foie de veau ou l'équivalent en foies de volaille

            300 gr de veau

            300 gr de poitrine fraîche de porc pas grasse

            1 lichette de porc salée

             Toilette pour envelopper le pâté pour la cuisson (je ne le fais plus car cela apporte encore de la matière grasse)

             1 paquet de gelée à confectionner soit-même.

 

             Hachez finement ces ingrédients, puis y ajouter

             2 oeufs entiers

             2 cac de sel

             3 cac de poivre

             2 cac de muscade

             2 cac de 4 épices (facultatif)

             2 cas de farine

             1/2 verre à moutarde de vin blanc sec

             1/4 verre à moutarde de cognac ou naturellement du calvados

 

             Mettre ce mélange dans un récipient fermé et au réfrigérateur pour une nuit.

 

             Le lendemain, allumer votre four à 180°  ou th 6, mettre au fond de la terrine :

             Une échalote coupée finement uniquement dans le sens de la longueur, ail, thym, laurier, romarin

             Mettre une première couche du hachis et vous pouvez intercaler entre ces couches selon votre choix : des noisettes, de la pistache, des champignons* ( pas de noix cela est trop gras). Par contre pour un repas de fête, au milieu, vous déposez un "boudin" de foie gras.

              Déposer juste deux noisettes de beurre sur votre pâté et couvrir (si vous n'avez pas de couvercle, fermer avec de l'aluminium)

              Faire cuire au bain marie pendant 1 h 30.

              Pré-cuire des petits légumes pour la décoration.

              Faire votre gelée, la laisser bien refroidir, verser sur votre pâté et insérer votre décoration. Remettre au frigo jusqu'à dégustation.

 

* Pour les champignons, je préfère mettre des champignons séchés qui rendront beaucoup moins d'eau. Je les réhydrate de la façon suivante : je prends une poële anti adhésive, je mets mes champignons dedans avec juste un peu d'eau, je mets sur la plaque et dés qu'il n'y a plus d'eau j'en rajoute un peu, lorsque je pense qu'ils sont hydratés, j'arrête le tout, pour cette fois j'avais mis des trompettes de la mort. 

  entrees 1383

 

 

 

 

Maryvonne

Repost 0
Published by BRICETCROC - dans Côté cuisine
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 18:30

Notre jeu de fin d'année nous a permis de faire la connaissance de nouvelles amatrices de gourmandises ...

jeu

Nous les remercions toutes pour leur participation, leurs photos alléchantes et leur amitié. Malheusement il a fallu faire un choix qui, comme vous pouvez vous en doutez, n'a pas été facile.

Nous vous présentons ici toutes les participantes...

Avec notre partenaire Agnès de Boissieu, nous sommes heureux de vous présenter la gagnante...

Il s'agit de R'Evelyne, le choix s'impose...la photo et le macaron sont magnifiques...

concours 7384

Que j'invite à nous contacter via notre formulaire de contact.

Elle recevra d'ici peu le présentoir baptisé "croquembouche" offert par Agnès de Boissieu.    

J'espère que vous avez toutes eu du plaisir à chercher dans nos pages une recette...Merci d'avoir fouillé nos pages, et nous vous remercions encore pour votre fairplay.

Nous vous proposerons d'autres jeux en 2012...En attendant, nous vous souhaitons, un peu avant l'heure, de bonnes fêtes de fin d'année...

Un grand merci à toi Agnès....

Repost 0
Published by BRICETCROC - dans Côté cuisine
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 05:00

L'époque des noisettes se termine et des saladiers pleins encombrent mes étagères. R'Evelyne et d'autres m'ont apporté la solution....Faire mon praliné pour entre autre chose nos Paris-Brest.

praline.jpg

Pralin maison de Pierre Hermé:

400g de noisettes mondées
70 ml d'eau
250 g de sucre
1/2 gousse de vanille

Préchauffer le four à 170° et faire griller les noisettes à sec. Si elles ne sont pas encore mondées (si elles sont encore avec la peau), il suffit de les enfourner entières jusqu'à ce que leur peau se fende, puis de les frotter avec un essui tout,les remettre ensuite à griller.

P.Hermé conseille vivement de griller les noisettes à coeur, de ne pas se contenter de les griller superficiellement sans les brûler pour autant.

Verser le sucre et l'eau dans une casserole, ajouter la vanille fendue et porter à 121°.

Verser les noisettes sur ce sirop chaud. Remettre le tout sur feu moyen afin que les noisettes s'enrobent de sucre.

Continuer à chauffer en mélangeant,le sucre va tout d'abord cristalliser, ce qui va sabler les noisettes. Ensuite, il finira par caraméliser. A ce stade, ôter la gousse de vanille et verser la préparation sur du papier sulfurisé. Laisser durcir.

Concasser la masse et la passer au blender, on obtiendra d'abord la poudre de pralin, ensuite une pâte pralinée et enfin, si la puissance du blender le permet, les noisettes en libérant l'huile qu'elles contiennent rendront cette masse plus liquide.

Cela vaut le coup !

praline2.jpg

Janet

N'oubliez pas de voter pour nous ici

blogsculinaires2012

Repost 0
Published by BRICETCROC - dans Côté cuisine
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 08:00

Nous participons ce mois ci à un "Tour en cuisine ".

 Ban 468 60

Le jeu consiste à piocher une recette dans un blog que le tirage au sort nous a désigné, en l'occurrence chez "Délices d'Hélène" et "La grande Pages" doit trouver son bonheur chez nous.

Hélène m'a fait saliver avec son soufflé au fromage inratable...et effectivement il porte bien son nom....J'ai fait deux versions, une familiale et une individuelle...tout a marché sur des roulettes....

souffle2.jpg

Pour 4 à 6 personnes

  • 30cl de crème liquide
  • 3 cuil. à soupe de fécule (ou Maïzena)
  • 30g de beurre
  • 6 oeufs
  • 220g de comté râpé
  • 4 pincées de noix de muscade en poudre
  • 1 noisette de beurre
  • 3 cuil. à soupe de gruyère râpé
  • Préchauffer le four th.200°C.

    Beurrer le plat à soufflé et le parsemer de gruyère râpé.

    Dans une casserole, porter à ébullition la crème liquide avec la fécule pendant 5 minutes environ. Mélanger sans cesse à feu doux jusqu'à l'obtention d'une pâte épaisse. Hors du feu, ajouter le beurre. Mélanger à nouveau.

    Séparer les blancs des jaunes et battre les blancs en neige bien fermes. Ajouter les jaunes un à un dans la casserole. Bien mélanger entre chaque ajout. Ajouter le comté râpé et la noix de muscade. Saler et poivrer. Mélanger à nouveau. Verser ensuite les blancs en neige en prenant bien soin de mélanger délicatement pour ne pas les casser.
  • souffle3.jpg

    Verser la préparation dans le plat à soufflé. Faire cuire au four 25 à 30 minutes sans ouvrir la porte du four. Le soufflé est prêt quand il est gonflé et doré. Servir illicio presto.
  • soufflé

    Petite astuce: Pour que le soufflé monte bien, après avoir beurré le plat, ne pas toucher l'intérieur du plat avec les doigts, une seule empreinte suffirait à le couper dans son élan. Eviter d'ouvrir la porte du four également pendant la cuisson.

Ce fut un pure délice....Merci Hélène...et maintenant voyons voir ce que la Grande pages a choisi chez nous

Janet

Si vous avez aimé, cliquez sur "J'aime" de Facebook    

Repost 0
Published by BRICETCROC - dans Côté cuisine
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 05:00

Mon macaron préféré, que dis je un   roc ! ... c'est un pic... c'est un cap !

ispahan

Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! Le sommet de la gourmandise, en tout cas la mienne...J'ai traversé tout Paris un jour pour déguster ce bonheur...J'en ai ramené pour prolonger à la maison mon plaisir mais il n'a pas dépassé le stade de la gare de Lyon où j'ai replongé à nouveau dans la délectation devant des voyageurs envieux et jaloux...

J'ai depuis examiné le PH10 de Pierre Hermé et j'ai presque réussi....

Pour  20 petits gâteaux

 

La recette du macaron est ici....rien ne change sauf les proportions...

ispahan3


Meringue italienne :

250 g de sucre semoule + 15 g pour monter les blancs 75 g d'eau 125 g de blancs d'oeufs frais

Crème au beurre

90 g de lait frais entier, 70 g de jaunes d'oeufs, 90 g de sucre semoule, 375 g de beurre de La Viette à température ambiante, 175 g de meringue italienne


Préparez d'abord une meringue italienne : dans une casserole en inox, faites cuire l'eau et les 250 g de sucre à 121°C. Lorsque le mélange atteint 115°C, faites monter les blancs au « bec d'oiseau », c'est-à-dire pas trop fermes, avec les 15 g de sucre. Enclenchez le batteur à vitesse moyenne et versez le sucre cuit en filet sur les blancs montés. Laissez refroidir à la même vitesse. 

Faites bouillir le lait, battez les jaunes et le sucre jusqu'à blanchiment, versez le lait sur ce mélange en fouettant et faites cuire jusqu'à épaississement comme une crème anglaise. Refroidissez au batteur à grande vitesse. Au batteur, avec un fouet, faites foisonner le beurre, ajoutez la crème anglaise. Mélangez avant d'incorporer la meringue italienne à la main. Conditionnez et stockez au réfrigérateur à + 4°C.

NB : attention, la crème anglaise attache facilement au fond de la casserole en cours de cuisson.

 

La crème aux pétales de roses


450 g de crème au beurre 45 g de beurre de La Viette 20 g de sirop de rose (Shah) 2,5 g d'essence alcoolique de rose (Sévarome) (Merci Sophie de me l'avoir ramené de Paris).

Au batteur muni d'un fouet, faites foisonner la crème au beurre froide avec le beurre pour la rendre légère et crémeuse. Lorsque la crème est homogène et lisse, ajoutez le sirop et l'essence de rose, mélangez et utilisez immédiatement.


 

Montage


Vous pouvez par ailleurs utiliser des letchis frais, mais cela ne présente pas grand intérêt, les fruits en conserve sont souvent de meilleure qualité, le goût est plus régulier

 

600 g de letchis en boîte 800 g de framboises fraîches coques de macarons

Égouttez les letchis dénoyautés, coupez-les en deux ou trois morceaux suivant la grosseur du fruit. Pour les petits gâteaux : déposez sur une plaque les coques de macarons retournées pour les vaporiser d'un voile d'eau à l'aide d'un vaporisateur. Recouvrez la base de crème aux pétales de roses, qui permettra de fixer les framboises fraîches. Déposez des letchis bien égouttés au centre et placez les framboises en couronne en suivant le pourtour de la coque de macaron, garnissez à nouveau de crème et posez le second disque de macaron par-dessus ; appuyez légèrement.


C'est aussi bon que beau !

Essayez de résister...

ispahan2

Janet

N'oubliez pas de voter pour nous


blogsculinaires2012 

Repost 0
Published by BRICETCROC - dans Côté cuisine
commenter cet article